Les garçons battus en tableau par Levallois

Après une deuxième place en poule, les garçons sont éliminés par le Levallois de Riner.

C’est Kilian qui était sur la chaise pour coacher notre jeune équipe seniors. Baptiste Leroy et Stéphane Nomis avaient en effet décidé de ne pas aligner l’équipe-type afin de préserver toutes les chances des athlètes sélectionnables pour les Jeux Olympiques, à savoir Walide Khyar, Loïc Korval, Kilian Le Blouch et Alexandre Iddir (voir l’article de alljudo.com plus loin). Du coup c’est une équipe composée de quatre juniors et un jeune senior qui représentait FLAM 91 et cette équipe n’a pas démérité.

-66 kg : Reda SEDDOUKI
-73 kg : Etienne DELVERT
-81 kg : Ibrahim KEITA
-90 kg : Evintz CAROLY
+90 kg : Alexis RABIER

2016 03 France Equipes43

2016 03 France Equipes20

FLAM faisait partie de la poule n°1, une des deux poules de quatre, sur les quatorze poules de ce championnat.

Au premier match, les garçons l’emportent 4-1 contre le JC Grand Rouen.

Au deuxième match, contre l’Escales Argenteuil, Reda est dominé par Milous (yuko et 2 shido). Puis, après les victoires d’Etienne (ippon sur uchi mata) et d’Ibrahim sur Bordin (3 shido), FLAM 91 mène 2-1. Evintz est battu par Perrot (ippon), les deux équipes sont à 2-2. Et c’est Alexis qui donne la victoire en immobilisant de belle manière Khanga. FLAM 91 l’emporte donc 3-2.

2016 03 France Equipes21

2016 03 France Equipes14

Mais au troisième match, les garçons sont battus par L’OM sur le score de 4-1 (pourtant L’OM a été dominé 4-1 par le JC Grand Rouen). Ils cèdent ainsi la première place de la poule et l’espoir de rencontrer un deuxième de poule au premier tour de tableau.

Du coup, c’est Levallois et ses quatre titulaires indiscutables en équipe de France (ils ne présentaient pas de -90 kg) qui attendent nos jeunes. Alexis est soulevé par le uchi mata de Riner, Reda tient Mariac jusqu’au bout et ne s’incline que d’un shido, Etienne est battu par Duprat (ippon). Schmitt ne combat pas contre Ibrahim.

2016 03 France Equipes45

Lu sur le site de alljudo.com :

France par équipes : Le Flam 91 fait l’impasse sur les garçons

Le Flam 91 a décidé de faire l’impasse sur les Championnats de France par équipes masculins, pour préserver ses athlètes en vu des Jeux Olympiques.

Même si le judo reste un sport individuel, les championnats par équipes représentent un objectif fort pour les athlètes et encore plus pour les clubs. Le Flam 91, qui s’est déjà illustré sur les « par équipes », notamment chez les jeunes, n’échappe pas à la règle. Pourtant cette année, le club essonnien a choisi de faire l’impasse chez les garçons.

« Placés en plein cœur de la saison internationale, les championnats de France par équipes qui auront lieu ce week-end à Lyon, arrivent après les tournois de Cuba, Paris et Düsseldorf, et avant Samsun, Tbilissi et les championnats d’Europe. » nous explique le Directeur Technique Baptiste Leroy, « Walide Khyar, Loïc Korval, Kilian Le Blouch et Alexandre Iddir sont sélectionnables pour les Jeux, et Clément Delvert est blessé. Il ne faut pas se tromper d’objectif. Notre rôle c’est de permettre aux athlètes qui iront aux Jeux de le faire dans les meilleures conditions, et une compétition de plus ou de moins dans une saison ça compte. Il y a quatre ans, Levallois avait décidé de ne pas aligner son équipe féminine, car la compétition par équipes avait lieu le lendemain des individuels, et ils obtiennent trois médailles à Londres. Nous avons choisi de préserver nos athlètes et nous alignerons notre équipe junior, qui aura ainsi une occasion de s’aguérir.»

Son président, Stéphane Nomis, est sur la même longueur d’ondes : « J’adhère complétement au choix qui a été fait. Un athlète comme Kilian Le Blouch vient d’enchaîner Paris et Düsseldorf, où il s’est légèrement blessé. J’avais pourtant demandé à ce qu’il ne combatte pas en Allemagne après le tournoi de Paris. Je trouve que les sélectionneurs l’ont envoyé au casse-pipe. On ne va pas prendre des risques supplémentaires avec nos athlètes, car même une petite blessure peut être préjudiciable dans l’optique des Jeux. Et puis de toute manière, les championnats de France par équipes ne sont pas mis en valeur et donc pas médiatisés. Un jour nous aurons peut-être une vraie ligue professionnelle, inspirée du modèle allemand. »

Attachment