Les juniors filles championnes de France (Villebon) 12 2018

Après le bronze en 2016 et en 2017, les filles juniors de FLAM 91 sont enfin devenues championnes de France par équipes, le 02 décembre 2018, au Grand Dôme de Villebon.

Avec ses deux internationales, Coaline Marcus-Tabellion (3e du championnat d’Europe) et Laura Fuseau (3e au championnat du monde), FLAM 91 présentait une équipe complète et solide. Une équipe coachée par le nouvel entraîneur du club, Florent Urani.

La composition de l’équipe :
-52 kg : Coraline MARCUS-TABELLION et Shirine BOUKLI
-57 kg : Nouhaïla HARACHI et Justine ROULET
-63 kg : Soukaïna HARACHI et Shanon MUGULAR
-70 kg : Alexia VEGA et Tatiana BRITO
+70 kg : Laura FUSEAU et Marine GRANDIN

Les filles de FLAM 91 ont avancé dans le tableau en enchaînant les victoires sur UJ Touraine, Calvados Judo et Asnières, à chaque fois sur le même score de 3 victoires à 2, avant de battre Nice Judo en demi-finale par une victoire plus nette (4 à 1).
En finale, FLAM 91 affrontait l’OM Judo, vainqueur de la précédente édition, et le suspense a duré jusqu’au bout puisque les deux équipes étaient à égalité 2-2 (victoires d’Alexia et de Laura) avant le combat décisif qui revenait à Coraline face à Blandine Pont, internationale en -48 kg. Dominatrice et appliquée, Coraline marquait sur un harai makikomi enchaîné sur un ushiro ghesa gatame plein d’autorité.

Lu sur « L’esprit du judo » :
« Du solide chez les filles !
Avec deux sélectionnées mondiales juniors, Coraline Marcus-Tabellion (médaillée de bronze des championnats de France et d’Europe en -52kg) et Laura Fuseau (troisième des championnats de France et du monde), Shirine Boukli (championne de France senior en -48kg il y a un mois), les deux sœurs Harachi (Nouhaïla et Soukaina), Justine Roulet, Tatiana Brito, Marine Grandin et Alexia Vega, l’équipe du FLAM 91 coachée ce dimanche par Florent Urani avait plutôt fière allure.
[…] Seule médaille du week-end pour le FLAM 91… mais elle est d’or ! Une victoire au bout du suspense face à l’OM Judo de Blandine Pont, qui comptait aussi Ophélie Vellozzi, Emma Viglione, Lou Lagache, Mathilde Vergnenegre, Aurélia Pétrelli et l’internationale déficiente visuelle Prescillia Leze. En demi-finale, l’équipe de l’Essonne éliminait le Nice Judo de Renaud Carrière, emmené par la médaillée européenne et sélectionnée mondiale Maryline Louis-Sidney.
Marcus-Tabellion entretient le FLAM 91
La finale débutait par les -57kg et Ophélie Vellozzi (3e aux championnats de France 2018 en -57kg et vainqueur du tournoi de Cormelles-le-Royal) donnait son premier point à l’OM Judo sur un juji-gatame bien emmené. Une belle séquence au sol de la Marseillaise. 1-0, puis 2-0 pour le club du président Jean-Marc Villanueva puisque la -63kg profitait d’une attaque lancée en déséquilibre de la combattante du FLAM 91 pour la pousser sur le dos et suivre en immobilisation au sol. Plus aucun droit à l’erreur pour l’équipe essonnienne. Alexia Vega refaisait une partie du retard, plaçant un morote-seoi-nage d’entrée, pour waza-ari. Une valeur qu’elle conservera jusqu’au bout des quatre minutes. Puis c’était l’égalité parfaite avec le uchi-mata de Laura Fuseau sur Prescillia Leze. Le « spécial » de la médaillée mondiale des +78kg, particulièrement efficace hier.

Restaient les -52kg. Blandine Pont, vice-championne de France 2018 en -48kg, titulaire aux championnats d’Europe et du monde juniors 2018 et cinquième aux France seniors première division il y a un mois en Normandie, contre Coraline Marcus-Tabellion. Deux filles qui se connaissent par cœur. Deux droitières. Voulant éviter de faire la faute, les deux internationales se jaugeaient lors des premières séquences. Puis, sur une action où elle arrivait à pistonner la main droite de Pont, Marcus-Tabellion lançait un très dynamique harai-makikomi qu’elle ne lâchait pas pour suivre en ushiro-gesa-gatame. Waza-ari et wazari-awasete ippon. L’équipe du FLAM 91 décrochait le titre par équipes féminines ! »

Attachment