Le bronze pour les filles aux France par équipes

À quatre, les filles réussissent à battre Levallois avant de s’incliner face à SGS. Puis elles s’imposent pour la place de 3e face à Argenteuil.

Ces championnats de France par équipes de 1ère division avaient lieu à Lyon les 05 et 06 mars, en même temps que les 2e division. Baptiste Leroy coachait notre équipe réduite à quatre en raison de la convalescence de Roudélie Caroly, récemment opérée du genou. Et ces championnats resteront dans l’histoire du club puisque pour la première fois, une équipe de FLAM 91 est montée sur le podium du championnat de France 1ère division !

-52 kg : Pénélope BONNA et Gabrielle WUILLOT
-57 kg : Sarah HARACHI
-63 kg : Marielle PRUVOST
-70 kg : Marie-Ève GAHIÉ et Caroline VALDIVIA
+70 kg : forfait

2016 03 France équipes1

FLAM 91 était dans la poule n°7 d’un championnat qui en comptait quatorze !
D’entrée, les filles battent Maisons-Alfort (4-1), tête de série et futur tombeur de Champigny le champion de France en titre. Menée rapidement par trois shido sévères face à Yvin, Pénélope réagit, marque waza ari et résiste avant de placer une clé de bras. Sarah est menée elle aussi suite à un uchi mata compté ippon et heureusement ramené waza ari. Elle remonte ensuite avec yuko et enchaîne au sol (ippon). Ouf… Marielle fait un super combat contre Louchez en marquant deux waza ari sur sode à genoux à droite. Enfin Marie-Ève bat Lacouchie (2e des France D1 en -63kg) sur o soto makikomi en une minute (photo de Philippe Rabouin).

Elles dominent ensuite plus facilement le Judo Ouest Grand Lyon (4-1).

2016 03 France Equipes4

En tableau, les filles battent Krautergersheim qui était 2e de poule. Marielle l’emporte par waza ari sur yoko tomoe nage enchaîné sur jugi gatame (ippon). Marie-Ève marque ippon sur sankaku, Pénélope marque waza ari sur o uchi enchaîné au sol (ippon) et Gabrielle montée en -57 kg marque aussi ippon au sol.

Puis elles réalisent une première grosse performance en sortant Levallois (3-2). Un match réduit à trois combats puisque Levallois n’alignait personne en -57 kg. Pénélope perd d’un shido contre Astrid Gneto, Marielle bat Pinot, redescendue en -63 kg (yuko sur seoi d’entrée et shido) et Marie-Ève réussit l’exploit de dominer la multiple championne du monde et n°4 mondiale, Gévrise Emane pour le combat décisif (2 shido).

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
14h47 – FLAM 91 sort Levallois !
« Les deux clubs avaient la caractéristique d’être à quatre combattantes de part et d’autre. On attendait du lourd de cette opposition, on ne fut pas déçu. Ce huitième fut une baston digne d’une belle finale, terminée de façon épique par un Gahié – Emane impressionnant.
Flam privé de sa lourde Roudelie, blessée, Levallois marquait le premier point par forfait puis le second avec une victoire d’un shido d’Astride Gneto sur Pénélope Bonna. Mais Harachi prenait le point suivant par forfait pour Flam, Levallois n’alignant pas de -57 kg. Tout était décisif ensuite. Flam revenait dans cette course difficile grâce à sa championne de France Marielle Pruvost, qui prenait le dessus sur la toute nouvelle internationale Margaux Pinot, surprise sur un seoi-nage en début de combat, un yuko qu’elle ne refaisait pas. Deux partout, c’était donc l’apothéose finale entre les deux grandes combattantes internationales, Gévrise Emane pour Levallois et Marie-Eve Gahié pour Flam. Le choc faisait se lever les spectacteurs de leur siège, avec les grands o-soto-gari de la jeune Gahié, contrôlés par les ura-nage ou les seoi-nage en bout de déplacement de la championne du monde. Mais Emane souffrait de l’impact de la fougueuse médaillée mondiale junior 2014, et c’est sur deux pénalités que la cadette battait son aîné sur ce combat, propulsant FLAM 91 en quart et Levallois aux oubliettes pour cette année. »

2016 03 France Equipes51

En quart de finale, sans doute encore marquées par leurs combats contre Levallois (« elles y ont laissé des plumes », dit Baptiste), les filles s’inclinent 2-3 contre SGS qui termine 3e du championnat. Elles se retrouvent à égalité 2-2 après les victoires de Pénélope contre Chauve-Jaffart et de Marie-Ève contre Viard. Mais Caroline surclassée en +70 kg pour essayer de sauver l’équipe, n’a pu résister à la puissance de Dureau.

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
15h46 – Sainte Geneviève rejoint Pontault-Combault en demi
« Alors que FLAM 91 paraissait lancé plein pot, le club francilien est arrêté par son voisin régional, Sainte-Geneviève, qui fait basculer le combat en deux temps, un seoi-nage à gauche d’Amélie Guihur sur Sarah Harachi et surtout un bel exploit de Chloé Yvin, qui contrait les grandes attaques de hanche de la championne de France Marielle Pruvost. Le manque de lourde du côté de Flam faisant le reste… »

2016 03 France Equipes48

En repêchage, les filles battent l’AJA Paris XX. Marielle met un contre à Peschaud (ippon), Marie-Ève bat Merlet (2 waza ari), Pénélope bat Marcou (waza ari et ippon sur uchi mata) et Gabrielle de nouveau surclassée perd yuko et ippon au sol face à Poidras.

Pour la place de 3e, elles sont opposées à l’Escales Argenteuil. FLAM mène 2-0 après les victoires de Pénélope sur Issoumaila (4 shido) et de Sarah sur Arthuis (shido). C’est au tour de Marielle de monter sur le tapis pour affronter Clarisse Agbegnenou, la championne du monde et n°2 mondiale. Le combat est très engagé mais c’est Marielle qui domine, prenant l’initiative et donnant le rythme du combat… Les arbitres ne s’y trompent pas et sanctionnent justement Clarisse par un shido que Marielle tiendra jusqu’au bout des quatre minutes avec une énergie farouche et une volonté sans limites.
C’est plié ! Les filles de FLAM 91 sont 3es, elles iront chercher leur médaille de bronze, les premières de l’histoire du club, au bout d’une longue journée avec sept rencontres, une journée chargée d’émotions et désormais de souvenirs.

2016 03 France Equipes60

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
17h30 – FLAM 91 en bronze en six shido
« Belle récompense pour l’une des équipes en vue sur la journée. FLAM 91 terminait tactiquement, mais néanmoins très fort sur une équipe de l’Escale encore bouleversée par sa demi-finale. Pénélope Bonna l’emportait de quatre shido sur Aurélia Issoumaila, Sarah Harachi d’un shido sur Morgane Arthuis et dans le combat majeur, celui qui l’opposait à Clarisse Agbegnenou, Marielle Pruvost donnait tout pour parvenir à garder un shido d’avance obtenu en début de combat. De l’intelligence tactique sur la gestion du bras fort, beaucoup d’activité et quelques fausses attaques, mais aussi une grosse implication mentale et un véritable engagement de la championne de France, décidément bien dans son judo cette année. Un beau final pour les filles de Flam. »

2016 03 France Equipes62

2016 03 France Equipes63

 

 

Attachment