L’or pour Gahié et le bronze pour Le Blouch à Almaty

Kilian Le Blouch (-66 kg) ne s’incline que face au Japonais vainqueur. Marie-Ève Gahié (-70 kg) domine la Mongole en finale. Anis Ben Khaled (-100 kg) se classe 7e. Marielle Pruvost (-63 kg) est battue au deuxième tour.

Le Grand Prix du Kazakhstan se déroulait à Almaty du 13 au 15 mai. Un avant-dernier rendez-vous pour tous ceux qui courent après les points qualificatifs pour les Jeux de Rio. Kilian Le Blouch fait partie de ceux-là et il n’a pas manqué cette belle occasion d’augmenter son score à la Ranking list, une très belle opération en vue de la sélection olympique !

Kilian LE BLOUCH se classe 3e
Au premier tour, il bat le Kazak Serikzhanov (waza ari contre yuko) puis au deuxième tour, il réalise une belle performance en battant l’Ouzbek Sobirov, n°13 mondial, (yuko et 4 shido à 3). Au troisième tour, il bat l’Egyptien Abdelmawgoud (yuko) mais en quart de finale il s’incline face au vainqueur du tournoi, le Japonais Maruyama (yuko).
En repêchage, il bat l’Algérien Zourdani (3 shido à 1). Pour la place de 3e, il est marqué d’entrée yuko sur sasae par le Kazak Mukanov mais il met la machine en route… « Il a du cœur, il a du cardio… Il a 30 poumons ! Allez Kilian ! » s’égosille Fred Lecanu sur Bein… car au bout du compte le Kazak reçoit 4 shido, totalement asphyxié par le rythme imposé par Kilian.
Une 3e place qui vaut 120 points et sans doute un billet pour Rio !

2016 05 13 Almaty2

Lu sur le site du journal « Le Républicain » :
« Kilian Le Blouch (-66 kg, Force Longjumeau Alliance Massy 91) a fait un grand pas vers la qualification directe pour les Jeux olympiques en terminant 3e du Grand prix d’Almaty (Kazakhstan), vendredi 13 mai.
Passé numéro un français depuis le retrait pour suspension de son camarade de club Loïc Korval, le champion de France 2012 et 2014 n’avait pas le choix. Il lui fallait faire un résultat au Kazakhstan. Et de préférence meilleur que son principal concurrent pour la qualification, le Slovène Adrian Gomboc. Objectif atteint dès le 3e tour puisque le Slovène était sorti pendant que Le Blouch se qualifiait pour les quarts de finale après avoir éliminé au deuxième tour l’Ouzbek Rishod Sobirov, 3e des championnats du monde 2015.
Battu ensuite par le Japonais Maruyama, Le Blouch dominait l’Algérien Zourdani en repêchages avant de décrocher la 3e place contre le Kazak Zhumakanov. Avec cette médaille de bronze, qui équivaut à 120 points, le protégé de Baptiste Leroy devrait faire un bond à la ranking list (publiée lundi prochain) et assurer sa place parmi les vingt-deux judokas qualifiés pour les Jeux olympiques. » Aymeric Fourel

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
Kilian Le Blouch aux Jeux !
 « Pour la France, c’est le beau parcours de Kilian Le Blouch qui est le fait du jour. Encore loin de la zone de qualification directe vendredi matin, il fait un bond au dessus de quatre combattants pour entrer dans cette zone le soir, avec une belle médaille de bronze à la clé. C’est dans son style, dur sur les mains et concentré jusqu’au bout, qu’il pousse la légende Rishod Sobirov (UZB) au hansokumake, ainsi que le Kazakh Mukanov pour la place de trois. A-priori, comme pour Laetitia Payet, le classement ne devrait plus bouger et il devrait garder cette place jusqu’au départ pour Rio. »

2016 05 13 Almaty7

-63 kg : Marielle PRUVOST
Elle bat l’Espagnole Puche (ippon) au premier tour puis s’incline face à la Mongole Tsend-Ayush, n°12 mondiale (ippon).

-70 kg : Marie-Ève GAHIÉ se classe 1ère
Elle bat la Kazak Umiralyieva qu’elle domine nettement physiquement (yuko et 3 shido contre 1 yuko) puis elle bat la Hongroise Gercsak en quart de finale (yuko).
En demi-finale, elle s’impose face à la Polonaise Klys, n°16 mondiale, en dominant tout le combat et en marquant sur contre deux yuko.
En finale, elle bat la Mongole Tsend-Ayush, n°18 mondiale, dans un combat qu’elle a dominé d’entrée (yuko sur uchi mata) même si la Mongole est revenue au score avec un contre (yuko). En avance d’un shido, elle domine la fin de combat mais la Mongole est contrainte à l’abandon après un choc sur la tête.

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
« [Le post Rio] se prépare aussi, c’est évident, avec la très jeune Marie-Ève Gahié, 19 ans, qui n’a plus perdu depuis son petit coup de mou de l’hiver, à Paris et Dusseldorf, et a, comme Pinot, gagné Samsun et désormais Almaty, deux « Grand Prix » à sa main. Déjà 22e, elle conforte sa prise de position à Almaty en distribuant les yuko grâce à ses techniques de jambe variées, vers l’avant et vers l’arrière, de droitière impérieuse. Elle bat une Kazakhstanaise, puis trois combattantes « copieuses », la Hongroise Gercsak (32e), la Polonaise Klys (16e), et en finale la soeur Tsend-Ayush, Naranjargal, une Mongole classée 18e et dangereuse avec ses techniques de yoko guruma dans les attaques de hanche de Gahié. Puissante et de plus en plus équilibrée dans son attitude, Marie-Ève Gahié est en train de prendre un volume dans cette catégorie qui pourrait l’amener, car il lui reste de la marge, à contester très vite les leaders mondiales. C’est pour la rentrée prochaine, après Rio. »

2016 05 14 Almaty5

2016 05 14 Almaty2

2016 05 14 Almaty1

-100 kg : Anis BEN KHALED se classe 7e
Il bat l’Azerbaidjanais Shukurov (2 yuko) puis le Kazak Demyanenko (yuko) avant de s’incliner face au Cubain Armenteros (4 shido). En repêchage, il perd contre l’Iranien Mahjoub.

Attachment