Korval et Gahié médaillés à Cuba

Loïc Korval se classe 2e et Marie-Ève Gahié (-70 kg) 3e au Grand Prix de Habana. Sarah Harachi (-57 kg) et Walide Khyar (-60 kg) sont battus au deuxième tour.

Baptiste Leroy a fait le voyage pour accompagner nos cinq sélectionnés pour ce Grand Prix, à quelques jours du Grand Slam de Paris.

-66 kg : Loïc KORVAL se classe 2e
Il s’incline en finale face au Russe Khan-Magomedov (yuko contre 3 shidos), après des victoires sur le Cubain Tondique, le Brésiien Chibana et le Géorgien Margvelashivili.

2016 01 Cuba3

Lu sur le site de « L’esprit du judo » :
« On ne l’avait pas vu depuis Astana et sa sortie crispante par quatre pénalités alors qu’il menait d’un waza-ari. Ce vendredi à Cuba, Loic Korval a impressionné par sa capacité à être présent à tous les niveaux, par ses moyens techniques, qui lui donnent la possibilité de faire tomber à peu près n’importe qui, par sa présence mentale, son sens tactique, qui ont failli faire tourner en bourrique le pourtant redoutable Russe Khan-Magomedov en finale. Deuxième de ce Grand Prix, Loic Korval n’a pas raté sa rentrée.
Après un premier tour réglé aux pénalités contre le Cubain Tondique, surclassé, Korval allait se montrer costaud contre le Brésilien Chibana, pourtant un client, qu’il jetait sur le dos avec un maître o-soto-gari. En demi-finale, il jouait avec le jeune Géorgien Vazha Margvelashvili (3e à Tunis la semaine précédente, battu par ippon par le Français Kilian Le blouch), avant de se retrouver en finale face au terrible champion d’Europe 2015 Kamal Khan-Magomedov, un titre obtenu justement devant lui sur un énorme uchi-mata. Korval avait d’ailleurs promis que le Russe ne poserait plus jamais les mains sur son revers, et il faillit parvenir à le maintenir à distance, tout en accumulant les pénalités en défaveur de son adversaire… lequel finit par s’en agacer ouvertement (comme Korval lui-même, Khan-Magomedov a l’habitude de s’exprimer quand cela ne lui convient pas).
Mais ce Russe est aussi un combattant féroce et sur un corps-à-corps qu’il imposait rageusement en reprise de garde, il parvenait à jeter son corps en sutemi et à entraîner Korval pour un yuko.
Terrible dans sa gestion des dernières minutes, le Français amenait alors son adversaire à une troisième pénalité et parvenait même à le pousser dehors sur le gong, mais sans être suivi. Khan-Magomedov n’en menait tout de même pas large. »

2016 01 Cuba4

2016 01 Cuba6

-57 kg : Sarah HARACHI
Défaite au deuxième tour face à la Brésilienne Silva, n°16 mondiale (ippon), après une victoire sur l’Hondurienne David (ippon).

-60 kg : Walide KHYAR
Défaite au deuxième tour face à l’Ouzbek Lutfillaev, n°7 mondial (waza ari), après une victoire sur le Chinois An.

2016 01 Cuba

-70 kg : Marie-Ève GAHIÉ se classe 3e
Au deuxième tour, elle bat la Cubaine Masferrer à l’issue d’un combat incertain jusqu’au bout puisque la Cubaine réussit à égaliser deux yukos partout mais Marie-Ève l’emporte d’un shido obtenu en début de combat. En quart de finale, elle contrôle une attaque de la Brésilienne Portela, n°19 mondiale, et l’immobilise.
En demi-finale, elle est battue par l’Israélienne Bolder, n°10 mondiale (4 shidos à 2). Pour la place de 3e, elle domine nettement l’Ouzbek Matniyazova (yuko, waza ari et ippon).

2016 01 Cuba20

Lu sur le site de « L’esprit du judo » :
« Gahié, la marche en avant
Il restait deux combattantes, avec chacune encore une fois des enjeux à défendre. Marie-Eve Gahié, 19 ans depuis un an et demi, a explosé en 2015, mais avait néanmoins mal fini son année avec deux défaites sèches au championnat d’Europe pour laquelle elle était titulaire, et au Grand Prix de Taschkent en octobre. Tout est reparti à la hausse en ce début d’année 2016. Victoire à l’Open de Tunis la semaine dernière, et la voici troisième de ce Grand Prix de Cuba où elle a imposé non seulement sa puissance et sa garde envahissante, mais aussi de vraies qualités d’appui et le sens du combat, ce qui lui permet de rester debout dans les contres adverses et de revenir en position gagnante. Une démonstration impressionnante qui la replace dans la bataille très féroce que se livrent les -70 kg françaises, Gévrise Emane, Fanny-Estelle Posvite, Margot Pinot. Après une bagarre un peu brouillonne contre une Cubaine puissante qui lui mettait deux yuko après en avoir pris deux (et une pénalité décisive), elle se permettait de surclasser la numéro un brésilienne Portela, 19e mondiale (Gahié est 32e) en la prenant justement sur une tentative de ura-nage où elle la coinçait au sol. Face à la très solide Linda Bolder, néo-Israélienne, qu’elle n’avait jamais rencontré, Marie-Eve Gahié mettait beaucoup d’impact, mais se faisait sanctionner par des gardes croisées incessantes et ne réagissait pas avant la quatrième pénalité. En place de trois face à l’Ouzbek Gulnoza Matniyazova, pourtant mieux classée qu’elle autour de la 30e place mondiale, la victoire ne parut être qu’une formalité. Elle lui infligeait tout le tableau. »

2016 01 Cuba26

-100 kg : Anis BEN KHALED
Il bat l’Américain Tadehara au deuxième tour (ippon) puis s’incline face à l’Allemand Frey, n°5 mondial.

Les tableaux du Grand Prix de Habana (Cuba) : http://www.ippon.org/gp_cub2016.php

 

Attachment