Fuseau championne d’Europe -23 ans 11 2020

Le championnat d’Europe des -23 ans était organisé trois jours après celui des juniors, toujours à Porec en Croatie, les 09 et 10 novembre 2020. FLAM 91 avait deux représentants (Reda Seddoukki et Laura Fuseau). Shirine Boukli n’y participait pas en raison de sa récente sélection pour le championnat d’Europe seniors.

Reda SEDDOUKI (-66 kg) battait l’Israélien Bobovich au deuxième tour mais il s’inclinait ensuite face au Finlandais Saha.

Laura FUSEAU (+78 kg) CHAMPIONNE D’EUROPE !
Elle battait la Russe Pirogova (ippon sur o soto gari) puis, en demi-finale, la Hongroise Szigetvari (déjà battue pour la médaille de bronze des Monde juniors) qui a longtemps mené d’un waza ari avant de subir, elle aussi, le o soto gari de Laura compté ippon.
Ensuite, elle maîtrisait de bout en bout sa finale face à la Turque Esir (contre qui elle avait déjà perdu deux fois) et l’emportait sur uchi mata, compté ippon dans le golden score.

Le Président Sébastien Nolesini :
« Nouvelle médaille d’or européenne pour FLAM 91 grâce à notre talentueuse judoka, Laura Fuseau. À tout juste 21 ans, elle est déjà médaillée mondiale juniors et aujourd’hui championne d’Europe -23 ans,. Quel beau palmarès et surtout quelle belle histoire !
Bravo Laura et vivement qu’on puisse fêter cette belle médaille ainsi que celle de Francis et on espère celles à venir lors des prochains championnats d’Europe seniors qui se déroulent très prochainement… jamais 2 sans 3 comme on dit ou 2 sans 4, voir 2 sans 6. Shirine Boukli, Walide Khyar, Kilian Le Blouch et Alexandre Iddir, à vous maintenant de continuer à écrire l’histoire de FLAM 91. J’associe à mes félicitations également les coachs de FLAM 91 ainsi que le staff de l’équipe de France. »

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
« La joie est visiblement contenue. Mais Laura Fuseau est bien la nouvelle championne d’Europe -23 ans en +78kg. Après une année 2019 de galère, la judokate du FLAM 91 saisit l’opportunité offerte pour confirmer qu’avec Romane Dicko, Léa Fontaine et Tahina Durand, elle fait partie d’une génération talentueuse et dont la dynamique de performance est déjà bien installée.
Fuseau, avec la manière
« Certes, elle n’aura eu au total que trois combats à effectuer pour s’adjuger le second titre tricolore après Mélanie Vieu hier. Mais là n’est sans doute pas le plus significatif. Médaillée de bronze mondiale juniors en 2018 (elle était alors 1re année), Laura Fuseau vit sa dynamique contrariée par deux opérations – du poignet et de l’épaule – en 2019. Troisième des championnats de France juniors début mars, elle laissait Léa Fontaine et Tahina Durand être sélectionnées dans la catégorie pour les championnats d’Europe juniors de la semaine dernière (pour le titre décroché par la première). À elle du coup les moins de vingt-trois ans, pour sa première sélection internationale depuis Paris 2019. Tête de série dans une catégorie à douze combattantes, Laura Fuseau et son judo classique trouvent le chemin de la finale grâce à un joli o-soto-gari à gauche (préparé par une feinte rapide d’o-uchi-gari) qui catapulte ses deux adversaires du quart et de la demie nettement sur le dos. La finale sera un combat à sens unique contre la Turque Kubranu Esir (cinquième des championnats du monde juniors 2019). Attendant l’opportunité sur son yoko-guruma, cette dernière se montrait assez passive, d’autant que Fuseau la tenait bien à distance. Et sur un joli uchi-mata en bordure, Esir se retrouvait projetée de manière très propre et définitive. Si elle se montre encore parfois un peu attentiste (comme au début de sa demi-finale, où elle est menée), la médaillée mondiale juniors 2019 aura montré, non seulement une belle attitude, mais aussi un judo, basé sur des ashi-waza aussi classiques qu’efficaces. »

Lu sur le journal « Le Républicain » :
La pensionnaire de la FLAM 91 a décroché son premier titre international en devenant championne d’Europe espoir des plus de 78 kg hier après-midi à Porec (Croatie).
« Quatre jours après le titre de Francis Damier (-90 kg) aux championnats d’Europe juniors, la Force Longjumeau Alliance Massy 91 a vu un autre de ses jeunes judokas briller à Porec (Croatie), cette fois chez les moins de 23 ans (espoirs). Laura Fuseau a décroché l’or chez les plus de 78 kg aux dépens de la Turque Kubranur Esir qui l’avait battue lors de leurs deux dernières confrontations. « A part sur deux séquences où elle m’a fait un peu peur, Laura a respecté les consignes et s’est montrée solide pour aller s’imposer au golden score, se félicite Kilian Le Blouch, le directeur sportif de la FLAM. Déçue de ne pas être sélectionnée pour les championnats d’Europe juniors, elle s’est remobilisée pour aller chercher son premier titre dans un grand championnat international. »
Une belle récompense pour la native de Pechbonnieu (Haute-Garonne), âgée de 20 ans, qui avait terminé troisième des championnats du monde juniors 2018 mais qui n’avait pu confirmer l’an passé en raison d’une opération du poignet. « Mais à chaque fois qu’elle a été appelée pour disputer un grand championnat, Laura a toujours répondu présente en se classant au moins dans le top 5 (ndlr : 5e aux Europe juniors en 2018, 5e aux Europe cadettes en 2017) », précise Sébastien Nolesini, son président, fier de compter deux nouveaux champions d’Europe dans son club. « Jamais deux sans trois ? », lance le dirigeant essonnien, qui attend désormais un titre aux championnats d’Europe seniors (du 19 au 21 novembre à Prague) où quatre de ses athlètes sont engagés : Shirine Boukli en -48 kg, Walide Khyar en -60 kg, Kilian Le Blouch en -66 kg et Alexandre Iddir en -100 kg. » Aymeric Fourel

Attachment