Damier champion d’Europe juniors 11 2020

Le championnat d’Europe juniors s’est déroulé à Poreč en Croatie, du 04 au 06 novembre 2020.

Francis DAMIER était notre seul représentant et il est devenu champion d’Europe des -90 kg ! Cinq ans après le titre décroché en -60 kg par Walide Khyar. C’est le quatrième Français à décrocher l’or au niveau européen sur les dix dernières années.

Sébastien Nolesini, Président de FLAM 91, dit sa fierté après cette performance :
« Très fier de Francis Damier, jeune judoka issu des écoles de formation de FLAM 91 qui monte sur la plus haute marche des championnats d’Europe juniors. 🎉🎉🎉 Félicitations également à ses professeurs et entraîneurs : Kilian Le Blouch, Florent Urani, Cédric Margalejo et Arnaud Berthier qui l’accompagnent au quotidien dans son projet sportif et lui permettent aujourd’hui d’être performant. La génération 2024 de FLAM 91 est en place et en route pour Paris 2024 ! » 💪🏽💪🏽💪🏽💪🏽👍🏾

Le parcours de Francis :
Au deuxième tour, Francis bat le Slovaque Turac (immobilisation) puis, en quart de finale le Hongois Safrany.
En demi-finale, il s’impose face au Géorgien Bekauri dans le golden score.
Et en finale, face au Roumain Cret, il marque waza ari à mi-combat et réussit à tenir cet avantage jusqu’à la fin du combat. Francis DAMIER est champion d’Europe juniors !

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :
Damier, un réalisme récompensé
« Tête de série mais pas forcément favori n°1, Francis Damier a fait preuve d’un réalisme froid et clinique. Pas flamboyant ni très porté sur l’attaque, le champion de France en titre des -90kg s’est montré par contre très appliqué notamment au kumikata, tout en sachant profiter des opportunités pour s’imposer, combat après combat, jusqu’à devenir le premier champion d’Europe juniors depuis Aurélien Diesse en 2017. Et pourtant… tout aurait pu s’arrêter dès le premier combat puisqu’une décision – assez incompréhensible – de l’arbitre donne au départ son adversaire slovaque vainqueur sur un uchi-mata. Logiquement annulé, les deux judokas repartent donc à égalité avant que le Français ne pique son adversaire au sol sur le retournement dont Kilian Le Blouch, entraîneur de Francis depuis de nombreuses années, a fait sa spécialité. En demi-finale, il vient à bout du Géorgien du jour, Mikeili Bekauri, montrant de belles qualités mentales avant de battre le Roumain Cret sur un sasae en sortie d’attaque. Un waza-ari marqué à mi-combat qui fait donc de Damier le seul champion d’Europe tricolore de cette édition. Cerise sur le gâteau, ce pur produit du FLAM 91 (qui aura donc formé deux des trois derniers champions d’Europe tricolores, avec Walide Khyar en 2015) n’est que junior 2e année ! »

Lu sur le « Le Républicain » :
« L’autre performance de vendredi est à mettre au crédit de Francis Damier, sacré chez les moins de 90 kg. Une performance rare chez les garçons puisqu’il n’est que le quatrième Français champion d’Europe junior sur les dix dernières années (*). « Je savais que la médaille d’or était accessible mais j’aurais signé le matin pour l’argent ou le bronze, commente Kilian Le Blouch, son entraîneur à la Force Longjumeau Massy 91 depuis l’âge de 7 ans. Francis a réalisé une journée pleine. Il a été très fort sur ce qui fait les qualités d’un judoka, à savoir la concentration, le physique et la technique. »
Excepté une demi-finale très serrée contre le solide géorgien Mikheili Bekauri — le frère du champion sortant (victoire au golden score) —, Francis Damier a dominé ses autres combats, notamment la finale contre le Roumain Alex Cret (sasae marqué waza ari). Alors qu’il n’est que junior 2e année, le champion de France a démontré « une certaine maturité et beaucoup de rigueur », dixit le directeur sportif de la FLAM, désormais tourné vers les championnats d’Europe U23 (à partir de lundi).
Shirine Boukli ne sera pas du voyage à Porec.
La vice-championne du monde junior des moins de 48 kg intègre la sélection senior à la suite du forfait de Fanny-Estelle Posvite (-78 kg). Une première sélection méritée au vu de ses résultats de la saison (vainqueur du Grand Slam de Düsseldorf, 5e du Grand Slam de Paris, 5e du Grand Slam de Budapest, 2e du Grand Prix de Tel Aviv, 2e des mondiaux juniors, 2e des Europe Juniors). »

Aymeric Fourel
(*) : Aurélien Diesse (2017 en -90 kg), Walide Khyar (2015 en -60 kg) et Benjamin Axus (2014 en -73 kg) ont été titrés avant lui.

Attachment