Boukli en or à Düsseldorf 02 2020

Deux semaines seulement après sa 5e place au Grand Slam de Paris et sa formidable demi-finale face à la n°1 mondiale, l’Ukrainienne Bilodid, Shirine BOUKLI décroche l’or des -48 kg au Grand Slam de Düsseldorf, le 21/02/2020.

« C’est une performance incroyable, s’enthousiasme Florent Urani. Au-dessus tout au long de la compétition, Shirine s’impose en battant notamment l’Espagnole Figueroa, 6ème de la ranking olympique et en finale, la Japonaise Tonaki, championne du Monde en 2017 et vice-championne du Monde en 2018 et 2019. »

Lu sur le site « L’Esprit du judo » :
Boukli toujours plus bluffante. Shirine Boukli, impériale ce vendredi, ouvre le compteur tricolore avec son mélange d’insouciance juvénile et de judo maîtrisé sur le bout des doigts. Elle accroche à son tableau de chasse cette fois-ci la triple médaillée mondiale japonaise Funa Tonaki.
On ne l’arrête plus. Comme elle l’expliquait en zone mixte (alors qu’Amandine Buchard, juste à côté, se faisait interviewer par les nombreux médias japonais présents), le point de départ de la dynamique qui a vu Shirine Boukli remporter son premier Grand Chelem ce vendredi a débuté à Marrakech, à la mi-octobre. Vice-championne du monde juniors (elle n’est battue que par Wakana Koga, 2e à Paris), la Française pose à ce moment-là les jalons d’une succession de performances plus bluffantes les unes que les autres. En argent au Grand Prix de Tel-Aviv fin janvier, elle termine 5e à Paris après une demi-finale homérique contre la Reine Daria Bilodid et une victoire très convaincante contre la dangereuse et rouée Kazakh Galbadrakh. Ce vendredi Boukli monte encore en gamme, battant quatre filles du top 20 mondial dont la championne du monde 2017 et double vice-championne du monde 2018 et 2019, Funa Tonaki. Remarquable de constance, d’application et de lucidité avec sa garde envahissante et ses tsuri-komi-goshi saignants, Shirine Boukli marque le waza-ari décisif sur un sumi-gaeshi à mi-combat lors duquel elle n’aura jamais donné d’opportunité (notamment en ne-waza) à la Japonaise de revenir au score.
C’est d’ailleurs cela qui est sans doute le plus intéressant : Boukli montre une faculté impressionnante à appliquer un schéma et à s’y tenir, à ne pas connaître de vrai temps faible ou à commettre des erreurs (tactiques) immédiatement punies par l’arbitre ou l’adversaire.
Bref, pour prendre en défaut la judokate du FLAM 91 il faut être plus forte qu’elle alors même que cette dernière prouve qu’elle est – presque – capable de battre toutes les meilleures, comme Bilodid il y a deux semaines. Avec cette victoire qui va la mettre dans les vingt meilleures mondiales, Boukli, lancée comme une fusée sur le circuit mondial senior, se pose comme une candidate désormais très affirmée à l’une des deux dernières places pour les championnats d’Europe.

    

La finale de Shirine face à la triple médaillée mondiale, la Japonaise Tonaki :
https://www.lequipe.fr › videos › boukli-en-or-chez-les-48-kg

Shirine analyse sa journée exceptionnelle :

#JudoDusseldorf Une jeune femme en or 🥇 Shirine Boukli du FLAM 91 remporte le Grand Chelem de Düsseldorf 🇩🇪 en -48kg, avec autant d’autorité que d’humilité… même si elle ne compte pas s’arrêter là #judo #judoka #judogirl #ippon

Publiée par L'Esprit du Judo sur Vendredi 21 février 2020

Attachment